13 Octobre 2011 Rapport sur le cas de Aliyen Ould Mohamed Salem

13 Octobre 2011 Rapport sur le cas de Aliyen Ould Mohamed Salem
Aliyen Ould Mohamed Salem, âgé  de 25 ans, est un résident de camp de réfugiés Ausserd (auprès de de Tindouf, Algérie), enregistré sous le numéro du consensus espagnole N° I4109201 et le numéro d’identification de la MINURSO N°2931151, et qui a été en grève de faim depuis le 15 Septembre devant le bureau du Conseil National Marocain des Droits de L’Homme à Laayoun,  la capital du Sahara Occidental, sans qu’il bénéficier d’aucun assistance médical au long de cette période. Le jeune Sahraoui souffre de l’asthme et la grève de faim lui a intensifié ces problèmes respiratoires, et par suite une extrême faiblesse physique.
COMMENT LES CHOSES ONT DEVELOPE :
Le 13 Septembre, la police Marocaine ont empêché Aliyen d’accéder le siège de la MINURSO à Laayoun ou le jeune  voulait  contacter le staff de bureau pour qu’il puisse l’aider à retourner au camp d’Ausserd dans lequel il vit avec sa famille après avoir effectuer une visite à ses proches dans Laayoun. La MINURSO, au lieu de le protéger, il l’ont évacuer de leur siège , retenue et mal traiter par le service secret Marocain (DST) pour une durée de plus de 24 heure et ils ont confisqué tous ses documents .
Le 15 septembre, un responsable locale de la MINURSO après avoir assister Aliyen et que ce dernier lui a expliqué la raison de sa visite, le responsable l’a emmené vers l’accès principale pour qu’il lui livre après au agents des services secret Marocain (DST) qui l’ont emmené aprés dans une Toyota de couleur noir. Ils l’ ont interrogé  et averti de contacter la MINURSO, et après ils l’ont jeté dans la rue plus tard dans la journeé.
Au cours de même jour, le 15 Septembre, Aliyen Ould Mohamed Salem a déposé une plainte auprès du président de la  cour d’appel du tribunal de Laayoun. Ils ont accepté son demande mais ils ont refusé de lui livrer un avis de réception avec présumé que l’affaire est de nature politique. Aliyen, par suite a décidé d’entrer dans une grève de faim illimité  pour protester contre la confiscation  de ces documents et pour qu’il puisse retourner aux camps des refugiés.
Le 16 Septembre, le bureau locale du Conseil National Marocain des Droits de l’Homme à Laayoun a refusé de fournir Aliyen d’aucun aide pour résoudre ce problème et donc il a maintenu sa grève de faim dans leur locaux sans assistance médical ce qui lui affaibli.
Le 10 Octobre, un groupe de policiers Marocains sous le commandement de Tarnouchi ont entrés les locaux du Conseil Marocain des Droits de  l’Homme et ont commencé à insulter Aliyen en lui menaçant des graves conséquences qu’il va subir au cas où il ne quitterait  pas les locaux du CMDH avant 9 heure du soir. Selon des témoins, vers 11 (temps de Laayoun) il a été introduit avec brutalité dans une Toyota avec des numéros de plaque civile, dans laquelle Tarnouchi été en attente.  La famille de Aliyen n’a reçue aucune information sur son lieu de détention  et c’était jusqu’au soir du jour après que sa famille a pu savoir selon des informations qu’ils ont reçues qu’il  a été transférer  au siège de la police centrale de Dakhla.
Dans l’après-midi de 12 Octobre, la police Marocaine a pris avec force le jeune Aliyen Ould Mohamed  et ils l’ont emmené vers un champ miné à 7 km au sud des frontières qui séparent  les territoires du Sahara Occidental et la Mauritanie. Au milieu de cet endroit, Kandahara,  plein des mines anti-personnel , ils l’ont jeté et abandonné sans téléphone portable  ou documents qu’il que soit et on l’obligeons de passer la nuit sans assistance dans cette endroit affreux . après avoir vécu 29 jours de gréve de faim et mauvais traitement, il a aussi souffert l’agression de la police Marocain et avec aucun moyen de transport pour arriver aux frontières de la Mauritanie.
Déclarations :
1-Nous appelons la commutée médicale Espagnole de fournir un docteur pour examiner Aliyen en urgence extrême comme son état de santé se détériore jour après jour et il court le risque de tomber dans un coma irréversible sachant que son asthme s’intensifie de plus en plus ce qui va nuire gravement ses problèmes respiratoires.
2-Nous appelons aux autorités Espagnoles et Européens de demander aux autorités Marocaines à se soumettre au droit international et remettre les documents à Aliyen Ould Mohamed Salem, et de garantir son retour sain et sauf au camps des refugiés Ausserd en Algérie .
Documents attachés :
Signatures des organisations :
Resistencia Saharaui
Sahara Acción Silla
Associaçâo Amizade Portugal Sahara Occidental
International Platform of Jurists for East Timor (IPJET)
Organización Defensores Saharauis 2ª Generación
Asamblea por el Sáhara Occidental de la Universidad de Alicante (ASOUA)
Terres de l’Ebre amb el Poble Saharaui (TEPS)
porunsaharalibre.org
Sahara en Red
asociacion de jovenes saharuais en canarias (ajosac)

CONTACT PERSON: Uxía Castro Díaz
uxiacastro@hotmail.com
Phone: +34 626155518
Merci beaucoup

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s