Hillary Clinton et Nicolas Sarkozy, les dangers éminents sur le peuple sahraoui

09-12-29-sarkozy-bruni-Mohammed VIclinton foundation cartoon1

Ils sont deux candidats pour l’échéance des prochaines élections présidentielles et ils jouissent d’une présence relativement très marquante dans les indices de sondages électoraux malgré les difficultés et les diatribes de la presse et l’opinion public l’accusant d’être derrière les guerres qui secouent le Moyen Orient, le Maghreb et le Sahel Africain.

Ils défendent à bec et ongles les agissements impérialistes, l’occupation et la suppression des peuples tels que le peuple colonisé au Sahara Occidental contre lequel ils se positionnent en faveur de l’occupation marocaine.

Le couronnement de Hillary et Sarkozy au sommet des deux super puissances mondiales, la France et l’Amérique, s’avère un danger réel sur les sahraouis et leur combat légitime de libération face à l’une des plus vicieuses occupations des temps modernes et qui encore perdure pendant quatre décennies.

Pourtant, leur appui feutré de l’occupant marocain n’est pas tout à fait gratuit et il n’est pas en aucun cas une conséquence au respect de la loi et la légalité internationale. Il a pris sa taille et s’est subséquemment pris plus de poids à travers un roi si généreux, moyennant des dons, cadeaux et pots de vin de valeurs faramineuses ; la diplomatie habituelle de la monarchie marocaine.

L’argent du “Phosphate du sang” et la Fondation Clinton

 Il paraît que les Clinton acceptent tous les dons même si leurs sources sont catégoriquement douteuses. En effet, le site d’information Politico.com a rapporté le 8 Avril dernier une information qui montre que la Fondation Clinton a encaissé une somme d’un million de dollars transférée par l’OCP à son profit via Covington & Burling LLP, son cabinet de lobbying installé à Washington DC.

L’OCP, un géant  de production de fertilisants et d’exploitation de phosphates, dont le roi du Maroc est le patron incontestable, est accusé par la communauté internationale et la population sahraouie de piller les richesses du Sahara Occidental occupé.

L’argent volé du peuple sahraoui par l’occupant marocain sert donc à alimenter les caisses de cette fondation, et sans scrupules ni éthiques, en acceptant une telle donation, Hillary Clinton soutient le pillage illégale des ressources naturelles d’un peuple colonisé.

Ce peuple dépossédé de sa terre et dont la moitié vit sous l’occupation virulente du régime de Rabat tandis que l’autre moitié des sahraouis sont éparpillés à travers la région et contraints de vivre des existences de misère en tant que réfugiés depuis plus de quatre décennies.

Ces “pots de vin à peine masqués”  comme les a décrit le sénateur américain Rand Paul servent, entre autres, à enrôler Hillary dans les objectifs expansionnistes de sa majesté. Dans le même sillage, le républicain Joe Pitts a appelé la Fondation Clinton à rendre le don « provenant d’une entreprise marocaine qui exploite les ressources du Sahara occidental ».

Ces dons, pots de vin, expliquent alors le soutien mordicus de Hillary au régime monarchique de Rabat qu’elle a qualifié de “leader et modèle” malgré les rapports annuels de l’administration américaine qui l’épinglent sur les dossiers des droits de l’homme au Maroc et le Sahara Occidental occupé.

Sarkozy et les séjours royales au Maroc

 C’était notamment une fuite de photos postées sur Instagram par son fils Louis Sarkozy que le monde s’est réveillé sur un scandale à grandes proportions. En effet, il paraît que Nicolas Sarkozy a bien l’habitude de passer des vacances impériales sous le soleil du Maroc hébergé, lui et sa famille dans les palais luxueux du roi du Maroc. L’information éventée par son fils sur les réseaux sociaux a choqué nombre de ses concitoyens alors que Sarkozy est devenu de plus en plus un des féaux de sa majesté.

Dans une conférence organisée à Abu Dhabi quelques jours après ses vacances au Maroc, Sarkozy rivalise de superlatif pour s’égosiller du succès de la monarchie marocaine avant de regretter que tout le monde n’ait pas “la chance d’avoir un souverain comme le roi du Maroc”.

Plus aberrant encore et afin de remercier ses hôtes pour les vacances royales, Sarkozy a tenu des propos qui vont à l’encontre même de l’état français. «La France a toujours soutenu la marocanité du Sahara occidental», avait-il notamment déclaré avant de marteler “J’ai toujours pensé ça”

La France, en fait, et malgré l’appui politique et militaire apporté au Maroc dans cette affaire de décolonisation n’a jamais qualifié le Sahara Occidental d’être une terre marocaine.

Par ailleurs, l’attente d’un possible couronnement de Hillary Clinton et Nicolas Sarkozy respectivement élu à la tête de leurs états explique les manœuvres dilatoires du Maroc face à la décolonisation du Sahara Occidental comme il est stipulé et exigé par le processus de paix onusien.

Néanmoins, devant un monde de plus en plus conscient de la cause sahraouie et une communauté internationale qui porte un appui ardent pour décoloniser le Sahara Occidental, Hillary et Sarkozy, pourront-ils changer la loi et la légalité internationale et maintenir le statuquo au Sahara Occidental occupé comme le veut le régime colonialiste de Rabat?

Khalil Asmar 

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

One Response to Hillary Clinton et Nicolas Sarkozy, les dangers éminents sur le peuple sahraoui

  1. Pingback: Éliminés ! Hillary Clinton et Nicolas Sarkozy, les dangers éminents sur le peuple sahraoui | freedomsupport

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s