La visite d’Hervé “Génocide” Ladsous au Sahara occidental ne présage rien de bon

  
Si le Français Hervé Génocide Ladsous s’est distingué en quelque chose, cela a été sa soumission totale aux intérêts de la France dans la politique mondiale et en particulier en Afrique.

Sa nomination à la tête des missions de maintien de la paix a été un véritable handicap pour les secrétaires généraux successifs des Nations Unies. Loin d’adopter une ligne dans l’esprit du Secrétaire général en exercice, souvent pas trop aligné sur le Conseil de sécurité, Hervé Ladsous a suivi une politique tout à fait en ligne avec les intérêts de la France.

Le bon sens dicte que si quelqu’un ne devrait pas être content d’une mission de paix sans compétence en matière de droits humains, ce quelqu’un devrait être le chef suprême des missions de maintien de la paix, à savoir, M. Hervé Génocide Ladsous. Mais loin d’être préoccupé par la question, il a été l’architecte de la résistance à ce que cette mission aie une compétence en matière de droits humains.
Comment donc expliquer qu’une théocratie médiévale puisse expulser les soldats du Conseil de sécurité des Nations unies sans que celui-ci émette la moindre condamnation ?

Si le Maroc est sorti indemne de son clash avec le Secrétaire Général de l’ONU et de son expulsion controversée des casques bleus, c’est grâce à M. Hervé Génocide Ladsous.
 

Et maintenant, que vient faire M. Hervé Génocide Ladsous au Sahara occidental ? Le Conseil de sécurité est depuis plusieurs mois dans un vrai bourbier, en particulier depuis la crise de Guerguerat. Jusqu’à présent, aucune initiative visant à résoudre la question n’a été prise. Les prétentions du Maroc – que l’ONU prenne en charge la construction de la route projetée – se sont heurtées à une vive opposition du Front POLISARIO. Et les choses en sont restées au point mort. Ladsous vient maintenant pour concocter une solution au goût du Maroc.

Lorsque l’humanité a connu l’un des crimes les plus terribles de l’histoire d’Afrique, le génocide de la région des Grands Lacs, M. Ladsous occupait le poste de Représentant permanent de la France à l’ONU. Et c’est justement en raison de sa position et de son appui résolu au gouvernement génocidaire qu’il est entré dans l’histoire comme Hervé Génocide Ladsous.

Peut-être la meilleure définition que l’on puisse trouver pour cet homme est ce qu’indique son CV : il a été Représentant permanent de la France à Genève, représentant permanent de la France à l’ONU, représentant permanent de la France à l’OSCE et ambassadeur de France dans plusieurs pays. Que peut-on attendre de quelqu’un qui condense dans sa tête tous les arcanes de la politique étrangère d’un pays se distinguant précisément par sa piètre politique étrangère ?

Le pire est que M. Hervé Génocide Ladsous visite le Sahara occidental, après son énorme déception de ne pas avoir réussi à succéder à BKM à la tête de l’ONU, comme il le souhaitait.

Loin de son esprit habituel de collaboration, le Front POLISARIO ferait bien de le traiter avec la plus grande prudence et afficher toute la méfiance possible en public et en privé. En fin de compte nous autres Sahraouis n’attendons rien de bon de cette visite.

Peut-être le fait que les USA ont proposé une visite du Conseil de sécurité au Sahara occidental, constitue-t-il la meilleure preuve du peu de confiance qu’ont certains membres du Conseil de sécurité dans ce personnage.
Haddamin Mouloud Said

http://www.tlaxcala-int.org/article.asp?reference=19195 

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s