06/10/2011 Sahara occidental Famille Damber victime de racisme

M. DRISS DAMBAR, titulaire d’une licenciature et le Doctorat dans les Sciences Économiques et avec le Master dans un audit financier. Frère du Martyr Said Dambar (assassiné par la police marocaine à l’Aaiún un 22/12/2010).

Le 3 octobre 2011 passé Driss Dambar était convoqué dans le Ministère d’Économie et des Finances à Rabat, capital du Maroc pour occuper une place de travail dans l’administration marocaine.
Driss Dambar, aussi le frère d’Yamila Dambar, qui travaillait dans une entreprise privée à Casablanca comme auditeur financier, Il a trouvé l’opportunité de se présenter à une convocation pour occuper une place de travail dans l’administration publique marocaine.
Driss est sélectionné pour occuper l’une de 25 places offertées aux titulaires d’une licenciature et des doctorats saharauis des zones occupées du Sáhara Occidental qui devaient se couvrir par les adversaires, donné le résultat excellent des preuves réalisées par le jeune saharaui.
Lorsque Driss se présente dans Rabat le 3 octobre 2011 pour comencer le processus d’acceptation pour occuper la place de travail pour celle qui a été sélectionné, il se trouve avec la surprise désagréable dont on lui communique que finalement sa demande a été repoussée, c’est pourquoi la place et le travail ne sont pas déjà pour lui.
Ils lui donnent comme réponse à ses questions, de : Pour quoi a-t-il été éliminé des listes de mentions passables ayant surpassé toutes les preuves avec succès ?, une toute espèce de commentaires relatifs au fait d’être frère du martyr Said Dambar et d’appartenir à la famille du défunt, de ne pas vouloir accepter les conditions des autorités marrocaines dans le Sáhara Occupé.
Après les plaintes, ils leur commentent que tout cela est conséquence des manoeuvres du gouverneur marocain dans l’Aaiún Khalil Edkhil. La Famille Dambar présente ses plaintes au même gouverneur du Maroc dans l’Aaiún, qui leur répond des manières mauvaises, avec peu d’éducation des insultes, et des menaces et un chantage contre la Famille : Il leur prévient qu’il n’obtiendra pas le poste de travail conquis et réitère plus d’actions de presiòn dans l’avenir. Il fait environ deux mois le gouverneur El Khalil Edkhil a menacé de couper l’énergie électrique à la morgue où est le cadavre du martyr Said Dambar, des menaces et des pressions de toute espèce et de chantages à la Famille Dambar pour être désobéissants et pour demander la Vérité et la Justice pour son fils Said Dambar.

La Famille Dambar a envoyé des lettres de plaintes aux Institutions suivantes marrocaines:

Une lettre dirigée au siège de l’Association Marocaine de Droits de l’homme.
Une lettre dirigée au Ministre d’Économie et des Finances du Maroc.
Une lettre dirigée au Ministre de l’Intérieur du Maroc.
Une lettre au Premier Ministre du Royaume du Maroc.
Une lettre au Président du Conseil National des Droits de l’Homme
du Maroc.

Espacio Sáhara Lanzarote

This entry was posted in Uncategorized. Bookmark the permalink.

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out / Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out / Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out / Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out / Change )

Connecting to %s